Schumann sur trois pianoforte — Phantasie opus 17 & Kreisleriana opus 16

15.00 30.00 

Fortepiano Erard, 1837 | Fortepiano Streicher, 1856 | Pianoforte Fazioli, 1995
Pierre BOUYER, pianofortes

 

L’édition originale de ce triple album est disponible : présentation en un élégant coffret en métal, avec trois livrets totalisant 56 pages de textes en français, anglais ou allemand.
Effacer

Schumann sur trois pianoforte — Phantasie opus 17 & Kreisleriana opus 16

Deux chefs-d’œuvre de Schumann successivement interprétés sur trois instruments différents, historiquement très justifiés, sous les doigts du même pianiste : voilà qui permet de ressentir profondément quelles couleurs essentielles, et pas toujours perceptibles, amène un instrument dans la restitution d’une œuvre. Streicher est le descendant de la prestigieuse facture viennoise et fait partie de l’environnement naturel du jeune Schumann. Très apprécié par le compositeur, Erard, avec un instrument exactement contemporain des œuvres, représente l’avenir français du piano. Quant à l’actuel Fazioli, certains le considèrent comme le meilleur piano actuel. Pierre Bouyer accompagne ses enregistrements d’une réflexion originale sur l’histoire, l’esthétique et l’avenir de l’interprétation pianistique.

*

Dans la rubrique Chroniques & Critiques, vous pouvez lire les critiques suivantes :
– Classica
– Pianiste
– Classique News
– Crescendo
– Le Nouvel observateur
– Anaclase
– Pizzicato
– Le Quotidien du médecin
– Pianobleu
– Musikzen
– La jaune et la rouge
– Diapason

*

CD1 – Fortepiano ÉRARD

Kreisleriana, édition révisée (1856)

1. Kreisleriana – 1 Äussert bewegt / ÉRARD — 2‘ 35“
2. Kreisleriana – 2 Sehr innig und nicht zu rasch / ÉRARD — 8’ 04“
3. Kreisleriana – 3 Sehr aufgeregt / ÉRARD — 4’ 24“
4. Kreisleriana – 4 Sehr langsam / ÉRARD — 2’ 40“
5. Kreisleriana – 5 Sehr lebhaft  / ÉRARD — 2’ 55“
6. Kreisleriana – 6 Sehr langsam / ÉRARD — 4’ 11“
7. Kreisleriana – 7 Sehr rasch / ÉRARD — 2’ 44“
8. Kreisleriana – 8 Schnell und spielend / ÉRARD — 3’ 44“

Phantasie

9. Phantasie opus 17 – 1 Durchaus phantastich … / ÉRARD — 11’ 13“
10. Phantasie opus 17 – 2 Mässig … / ÉRARD — 7’ 39“
11. Phantasie opus 17 – 3 Langsam getragen … / ÉRARD — 9’ 58“

Durée du disque : 60’ 27“

CD2 – Fortepiano STREICHER

Kreisleriana, première édition (1838)

1. Kreisleriana – 1 Äussert bewegt / STREICHER — 2’ 06“
2. Kreisleriana – 2 Sehr innig und nicht zu rasch / STREICHER — 6’ 50“
3. Kreisleriana – 3 Sehr aufgeregt / STREICHER — 4’ 20“
4. Kreisleriana – 4 Sehr langsam / STREICHER — 3’ 01“
5. Kreisleriana – 5 Sehr lebhaft / STREICHER — 2’ 59“
6. Kreisleriana – 6 Sehr langsam / STREICHER — 4’ 13“
7. Kreisleriana – 7 Sehr rasch / STREICHER — 2’ 41“
8. Kreisleriana – 8 Schnell und spielend / STREICHER — 3’ 57“

Phantasie

9. Phantasie opus 17 – 1 Durchaus phantastich …  / STREICHER — 11’ 47“
10. Phantasie opus 17 – 2 Mässig … / STREICHER — 7’ 37“
11. Phantasie opus 17 – 3 Langsam getragen … / STREICHER — 10’ 52“

Durée du disque : 60’38“

CD 3 – Pianoforte FAZIOLI

Kreisleriana, version mixte

1. Kreisleriana – 1 Äussert bewegt / FAZIOLI — 2’ 44“
2. Kreisleriana – 2 Sehr innig und nicht zu rasch / FAZIOLI — 8’ 02“
3. Kreisleriana – 3 Sehr aufgeregt / FAZIOLI — 4’ 23“
4. Kreisleriana – 4 Sehr langsam / FAZIOLI — 2’ 39“
5. Kreisleriana – 5 Sehr lebhaft / FAZIOLI — 3’ 08“
6. Kreisleriana – 6 Sehr langsam / FAZIOLI — 4’ 05“
7. Kreisleriana – 7 Sehr rasch / FAZIOLI — 2’ 45“
8. Kreisleriana – 8 Schnell und spielend / FAZIOLI — 3’ 38“

Phantasie

9. Phantasie opus 17 – 1 Durchaus phantastich …  / — FAZIOLI — 11’ 00“
10. Phantasie opus 17 – 2 Mässig … / FAZIOLI — 7’ 33“
11. Phantasie opus 17 – 3 Langsam getragen … / — FAZIOLI — 10’ 11“

Durée du disque : 60’ 29“

Détail des œuvres

Kreisleriana Phantasien opus 16

dédiées à son ami Frédéric Chopin, composées en 1838, publiées chez Haslinger à Vienne en septembre 1838.
Nouvelle édition corrigée par le compositeur publiée chez Whistling à Leipzig en 1850.
1 – Äussert bewegt (extrêmement mouvementé)
2 – Sehr innig und nicht zu rasch (très intime et pas trop vite)
3 – Sehr aufgeregt (très agité)
4 – Sehr lansam (très lent)
5 – Sehr lebhaft (très vif)
6 – Sehr lansam (très lent)
7 – Sehr rasch (très vite)
8 – Schnell und spielend (rapide et enjoué)

Phantasie opus 17

dédiée à Franz Liszt, composée de 1836 à 1838, publiée chez Breitkopf und Härtel à Leipzig en mars-avril 1839.
1 – Durchaus phantastich und leidenschaftlich vorzutragen – Im lebhaften Tempo  – Im Legendenton – Erstes Tempo – Adagio (à jouer d’un bout à l’autre d’une manière fantasque et passionnée – dans un tempo plus agité – dans le style d’une Légende – premier Tempo – Adagio)
2 – Mässig, durchaus energisch – Etwas langsamer – Viel bewegter (modéré, avec une constante énergie – un peu plus lent – beaucoup plus animé)
3 – Langsam getragen, durchweg leise zu halten – Etwas bewegter – Nach und nach bewegter und schneller (lent et soutenu, dans une sonorité constamment douce – un peu plus agité – de plus en plus agité et rapide)

*

En téléchargeant l’album complet, vous recevrez un code vous permettant d’accéder gratuitement aux documents suivant :

  • Fiches d’écoutes rédigées par Pierre Bouyer à propos d’une cinquantaine de versions enregistrées par des pianistes allant des plus anciens, comme Alfred Cortot, jusqu’aux plus jeunes, comme Evgeny Kissin.
  • Édition de travail des deux œuvres, avec les doigtés et diverses autres indications de Pierre Bouyer, et des réflexions sur choix interprétatifs de ces deux œuvres, à partir des fiches d’écoutes ci-dessus.
  • Versions françaises, anglaises et allemandes des trois livrets, représentant 56 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *