Mozart à Vienne, 1783-1785

1.00 14.00 

Pierre BOUYER, pianoforte viennois Marc DUCORNET (copie d’après Stein, vers 1780)

 

Actuellement, cet album n’est disponible qu’en téléchargement.

 

Effacer

Mozart à Vienne, 1783-1785

Dans l’œuvre de Mozart, cette période est celle qui pose le plus de problèmes de datation puisque les avis divergent dans la proportion de cinq années pour la Sonate en si bémol majeur, et que si la Fantaisie et la Sonate en ut mineur sont datées de la main de Mozart, un doute est exprimé par certains musicologues concernant la date de conception. Pour Mozart, pianiste-compositeur, la période qui va de la fin des années 1770 à la fin des années 1780 est une période de transition et de réflexion en ce qui concerne l’œuvre dédiée à son instrument de prédilection, et de fait, à partir du moment où il rompt avec l’Archevêque de Salzburg en mai 1781, et s’établit comme artiste libre à Vienne, il n’écrit plus de sonates de pianoforte. Cela peut paraître surprenant puisque, devenu indépendant, ce sont justement les leçons de piano et les concerts qui lui permettent de gagner sa vie; mais en fait Mozart enthousiasmait surtout le public viennois par ses improvisations libres et par ses concertos. Lorsqu’il se remit à composer régulièrement des sonates, en 1788/1789, la découverte de l’œuvre de Johann Sebastian Bach et l’abandon du style galant avaient fait leur chemin, et la volonté de Mozart était de trouver au pianoforte une écriture à la fois rigoureuse et passionnée. Les principales œuvres enregistrées dans ce volume sont des jalons essentiels dans cette recherche, d’autant plus émouvantes que, œuvres uniques, elles condensent toutes les tensions de la création artistique cherchant un nouvel équilibre.

*

Dans la rubrique Chroniques & Critiques, vous pouvez lire les critiques suivantes:
Le Monde de la Musique
– Diapason
– Classica Répertoire

*

Pistes :

  1. Marcia funebre “del Signor Maestro Contrapunto”, K453a — 2’ 00’’
  2. Fantaisie en ut mineur, K475 — 13’ 00’’

Sonate en ut mineur K457
3. Sonate en ut mineur K457: I. Molto allegro — 7’ 25’’
4. Sonate en ut mineur K457: II. Adagio — 10’ 40’’
5. Sonate en ut mineur K457: III. Allegro assai — 4’ 53’

Sonate en si bémol majeur K333
6. Sonate en si bémol majeur K333: I. Allegro — 10’00’’
7. Sonate en si bémol majeur K333: II. Andante cantabile — 11’ 17’’
8. Sonate en si bémol majeur K333: III. Allegretto grazioso — 5’ 54’’

  1. Variations (6) en fa K398 sur « Salve tu, Domine »
    extrait de l’Opéra “I Filosofi immaginarii” de Giovanni Paisiello » — 6’22’’

Durée totale : 71’31’’

*

En téléchargeant l’album complet, vous recevrez un code vous permettant d’accéder gratuitement aux livrets de présentation des œuvres, de l’interprète et de l’instrument en français (en français, anglais et allemand).

Information Complémentaire

Poids ND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *