Mozart à Paris, 1778

0.90 19.00 

Pierre BOUYER, pianoforte viennois, Marc DUCORNET copie d’après Stein, vers 1780

 

L’édition originale de cet album est disponible, composé d’un CD principal et d’un CD « bonus » (pour les Variations « Ah, vous dirais-je, Maman »), avec les illustrations de Séverine Jacquinot (Mozart, en calèche, rend visite à l’aristocratie parisienne).

 

Effacer

Mozart à Paris, 1778

A 22 ans, Mozart veut s’installer dans une capitale européenne à la mesure de son talent. Son père et lui choisissent Paris. Hélas ! Plus personne ne s’intéresse à l’ex-enfant prodige qui jouait à 8 ans sur les genoux de Marie Antoinette. L’aristocratie le reçoit avec dédain, sa propre mère meurt dans la capitale française : le cœur autant que l’orgueil du compositeur sont gravement blessés. Une sonate dramatique, entourée de cahiers de variations sur des succès français du moment, est l’écho de cette année difficile dans un monde futile.

*

Dans la rubrique Chroniques & Critiques, vous pouvez lire les critiques suivantes :
– Le Monde de la Musique
Le Nouvel Observateur

*

Pistes :

  1. Variations (12) en mi bémol majeur K 353, « La belle Françoise » — 13’ 54’’

Sonate en la mineur, K 310
2. Sonate en la mineur K310: I. Allegro maestoso 8’ 12’’
3. Sonate en la mineur K310: II. Andante cantabile con espressione 10’ 14’’
4. Sonate en la mineur K310: III. Presto 2’ 46’’

  1. Variations (9) en ut majeur K353, « Lison dormait » — 16’ 43’’
  2. Variations (12) en mi bémol majeur K354, « Je suis Lindor » — 15’ 16’’
  3. Variations (12) en ut majeur K265 « Ah vous dirai-je, Maman » — 11’ 09’’

Durée totale : 78’ 35’’

*

En téléchargeant l’album complet, vous recevrez un code vous permettant d’accéder gratuitement aux livrets de présentation des œuvres, de l’interprète et de l’instrument en français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *